Association Borromée

Fondamentalement et étymologiquement, l’analyse consiste à dénouer les liens qui nous entravent. Pas à détruire, mais à dénouer!

Lacan a emprunté au blason des Borromées la figure du nœud borroméen. C’est là l’un de ses principaux apports à la théorie et à la pratique de la psychanalyse. Le noeud borroméen est composé de trois anneaux liés ensemble de telle sorte que, si l’un des trois se rompt, les deux autres se séparent.

Ces trois anneaux liés, représentant respectivement les instances du Réel, du Symbolique et de l’Imaginaire, figurent  comment se nouent, en chacun de nous, êtres de parole, ces trois instances. La conceptualisation de ce nouage est, depuis Lacan, essentiel au travail à l’intérieur de la cure analytique.

Cependant, Freud ne manquera pas de venir nous rappeler que la psychanalyse n’est pas – et ne sera jamais ! – une « Weltanschauung », une « conception du monde » !

En d’autres termes, le champ psychanalytique ne peut se suffire à lui-même. Il demande à être noué à tous les autres champs qui concernent l’activité humaine: des sciences humaines aux sciences dites « dures », en passant  par l’art et par la politique, la liste serait longue à établir !

Toutes celles et ceux qui désireront contribuer à ce nouage, seront les bienvenus à Borromée.

Différentes modalités de travail seront proposées :

a) des interventions ponctuelles,

  •  des séminaires longs
  • des séminaires courts (2 ou 3 séances)
  • des conférences « encadrées » (une réunion précédant l’intervention et/ou la suivant afin de travailler l’intervention)
  • des interventions sur invitation…

b) ces interventions pourront être, au cas par cas, réservées aux membres de l’association ou ouvertes à tous.

c) des connaissances préalables ne sont pas indispensables. Des sessions d’initiation aux théories psychanalytiques seront organisées, si nécessaire, par l’association.